Ressources de données

 

Ressources de données

 

Divers organismes recueillent et gèrent les données sur le pergélisol au Canada. La Commission géologique du Canada (CGC) ggère la plus grande quantité de données sur le pergélisol, qui comprend de vastes collections de dossiers géotechniques, de températures du sol et d'épaisseurs de couches actives, ainsi que d'autres publications de la CGC telles que des cartes et des rapports. Bon nombre de leurs produits de données peuvent être téléchargés gratuitement par le biais de GEOSCAN. Le Réseau d'information sur le pergélisol (RIP) est un portail Web accessible à tous pour les données relatives au pergélisol. Il s'agit d'une collaboration fédérale-territoriale qui vise à faciliter l'accès aux ensembles de données provenant de multiples collections et dépôts. D'autres organismes du gouvernement canadien gèrent des données sur le pergélisol :

 

Plusieurs autres organismes au Canada recueillent et gèrent des données sur le pergélisol. Les organismes de réglementation tels que les offices des terres et des eaux, les commissions d'examen environnemental et l'Office national de l'énergie hébergent souvent des données et des rapports environnementaux soumis dans le cadre du processus d'examen environnemental (voir REGDOCS, la base de données des activités des organismes de réglementation de l'énergie au Canada). Les données sur le pergélisol peuvent également être disponibles dans des rapports soumis ou commandés par des ministères territoriaux lliés à l'infrastructure, comme le ministère des Routes et des Travaux publics du Yukon ou le ministère de l'Infrastructure du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. Les instituts de recherche nordique, comme l'Institut de recherche du Nunavut and the l'Institut de recherche Aurora dans les T.N.-O., reçoivent des copies des rapports de toutes les recherches entreprises dans chacun de leur territoire respectif, dont certaines portent sur le pergélisol. Les ingénieurs-conseils, surtout ceux qui travaillent dans les territoires depuis de nombreuses années, peuvent accumuler beaucoup de données, bien que ces données soient généralement exclusives. Les données produites dans le cadre de projets de recherche universitaire et de collaborations peuvent être stockées : dans des bases de données en ligne comme Nordicana D, un produit de l'Université Laval, par des groupes de recherche ou par des chercheurs individuels.

 

Une grande quantité de données internationales relatives au pergélisol, issues de collaborations de recherche universitaire, est stockée dans des centres de données tels que :